Tétanos

1. La maladie

2. Vaccination

1. La maladie

Cette maladie cause encore un demi-million de morts par an, elle a presque disparu des pays développés grâce aux mesures d’hygiène et à la vaccination. 

En France, les personnes âgées sont plus affectée par la maladie, en raison d'une couverture vaccinale incomplète.

Tous les voyageurs doivent être à jour avant leur départ.

La maladie

La maladie résulte de l’action d’une neurotoxine très active sécrétée par une bactérie.

Les symptômes cliniques de la maladie sont des contractions musculaires, à commencer par une contracture des muscles de la mâchoire appelée trismus qui donne à la face une expression caractéristique, le spasme cynique. La contracture peut s’étendre aux muscles du dos (opisthotonus) et gagner d’autres muscles. De légers stimuli extérieurs peuvent déclencher des convulsions généralisées à l’origine de graves complications (dysphagie, pneumonie par aspiration) ; la mort s’ensuit si l’on ne met pas rapidement en route un traitement symptomatique intensif.

(OMS)

La cause

Le tétanos est une infection aiguë due aux exotoxines produites par un bacille anaérobie Gram positif, Clostridium tetani.

(InVS)

La transmission

Le tétanos est transmis par les spores de la bactérie, qui est présente dans le sol partout dans le monde.

Elle se transmet par la contamination d’une plaie souillée, non désinfectée.

Les risques pour les voyageurs

Les voyageurs doivent être entièrement vaccinés contre le tétanos. Presque toutes les plaies, qu’il s’agisse d’une simple éraflure ou d’une blessure suite à un accident de véhicule à moteur, présentent un risque d’exposition aux spores.

Géographie

N’importe où dans le monde, une plaie est une porte d’entrée potentielle du germe.

Prévention

La prévention repose sur l’hygiène, notamment le lavage et la désinfection des plaies, sur un vaccin anti-tétanique.

Cette vaccination est obligatoire.

2. Vaccination

La vaccination repose sur :

  • une primo vaccination à deux et à quatre mois ;
  • des rappels chez l'enfants à 11 mois, 6 ans, puis entre 11 et 13 ans ;
  • des rappels chez l'adulte à 25 ans, 45 ans, et 65 ans ; puis tous les 10 ans (75 ans, 85 ans, etc.)

Sources: BEH "calendrier vaccinal" / InVS, INPES, guide des vaccinations 2008.

open