08/10/2020 : Variole du singe en RDC

Variole du singe en RDC

Variole du singe en RDC

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) attire l'attention sur les 4 594 cas suspects (dont 171 mortels) de variole du singe signalés depuis le début de l'année en République Démocratique du Congo. 17 des 26 provinces du pays sont touchées. Bien que cette maladie soit endémique en RDC, le nombre de cas dépasse déjà le nombre total dans le pays pour cette même période en 2018 et 2019. 
58% des cas suspects concernent des personnes de plus de 5 ans mais le taux de létalité est plus élevé chez les enfants de moins de 5 ans (4,2% contre 3,4% chez les plus âgés). 
D'après l'OMS, "la variole du singe (l’orthopoxvirose simienne) est une zoonose virale rare (virus transmis à l’être humain par les animaux) dont les symptômes ressemblent en moins grave à ceux que l’on observait dans le passé chez les sujets atteints de variole. (...) L’infection des cas initiaux résulte d’un contact direct avec du sang, des liquides biologiques ou des lésions cutanées ou muqueuses d’animaux infectés. (...) La transmission secondaire, c’est-à-dire interhumaine, peut résulter de contacts étroits avec des sécrétions infectées des voies respiratoires, des lésions cutanées d’un sujet infecté ou d’objets récemment contaminés par des liquides biologiques ou des matières provenant des lésions d’un patient." 
Source : Promed - OMS

open