20/08/2014 : Virus Ebola : une certaine psychose s'installe. Quelques recommandations du Ministère de la Santé.

Virus Ebola : une certaine psychose s'installe. Quelques recommandations du Ministère de la Santé.

Virus Ebola : une certaine psychose s'installe. Quelques recommandations du Ministère de la Santé.

Une certaine psychose s'installe face à un ennemi certes très dangereux mais qui, tuant plus de la moitié de ces victimes et n'étant pas transmis par un porteur sain (on est contaminé par un malade déclaré) ne voyage pas sournoisement.

Cette psychose n'est aucunement justifiée.

En trois points:

- Une épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola s'est déclarée le 22 mars 2014 dans le sud de la Guinée. Fin mars, l'épidémie s'est propagée au Liberia et en Sierra Leone, pays voisins. Depuis la semaine 31 (du 28 juillet au 3 août 2014), le Nigéria a aussi rapporté des cas. Au total, au 11 août 2014, 1848 cas et 1013 décès ont été rapportés (létalité observée de 54,8%) dans les 4 pays effectés (Source INVS).

- L'inquiétude est justifiée pour les autorités africaines, car les coutumes et notamment les rites funéraires apportent un risque élevé de contagion et il est difficile d'y faire renoncer les population affectées.

- L'inquiétude des visiteurs non soignants n'est pas justifiée, car la transmission ne se fait qu'à partir de malade déclarés (ou animaux malades), donc fébriles et présentant des symptômes, par les sécrétions de toute nature qu'ils émettent. Si on ne s'approche pas d'un malade potentiel (ou d'un animal porteur), le risque de transmission est nul.

 Notons que l'OMS n'a pas, à ce jour, mis de restrictions de voyage à destination des pays affectés.

Les recommandations émises par le ministère de la santé français sont les suivantes :

- Eviter de se déplacer ou de séjourner dans les zones de foyer de l'épidémie;

- Respecter les consignes des autorités locales;

- Respecter les règles d'hygiène de base et, notamment, se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique;

- Eviter tout contact rapproché avec des personnes ayant une forte fièvre;

- Eviter tout contact avec des animaux sauvages (singes, chauves-souris...) vivants ou morts;

- Ne pas consommer, ni manipuler de viande de brousse;

- Les produits animaux (sang, viande, lait...) doivent être cuits soigneusement avant d'être consommés.

Les personnes qui présenteraient, dans un pays où circule le virus, une forte fièvre (supérieure à 38,5°C) d'apparition brutale doivent contacter les services d'ambassade ainsi qu'un médecin.

Les personnes de retour d'un pays où circule le virus et qui présenteraient une forte fièvre (supérieure à 38,5°C) d'apparition brutale doivent:

- Dans le cas où ces symptômes se développent à bord de l'avion, informer immédiatement les personnels navigants;

- Dans le cas où les symptômes se développent dans les 21 jours après les retour, contacter immédiatement le Centre 15 en mentionnant leur voyage.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le fichier sur la fièvre hémorragique à virus Ebola du Ministère des affaires sociales et de la santé.

open