16/10/2014 : Point sur l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Point sur l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Point sur l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest

L'épidémie d'Ebola ne faiblit pas en Afrique de l'Ouest. Le nombre de nouveaux cas en Sierra Léone, au Libéria et en Guinée continu de progresser et aucun indicateur ne permet à l'heure actuelle de faire penser que cette épidémie est sur le point d'être contrôlée.

L'agence de l'ONU estime que le cap des 9000 cas de contamination par Ebola devrait être dépassé dans le courant de la semaine. Il semblerait qu'on puisse attendre "5 000 à 10 000 nouveau cas d'Ebola par semaine en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone" selon le directeur général adjoint de l'OMS.

De plus la majorité des institutions - dont l'OMS - s'accorde à dire que ces chiffres sont fatalement sous estimés, car il est très difficile dans le cadre de cette épidémie de produire des estimations tout à fait fiable pour des raisons évidentes : la rapide évolution des flambées conduisant les centres de soins et de diagnostiques (locaux ou des partenaires internationaux) à être complètement dépassés , le manque de structures (systèmes de santé fragiles et insuffisants pour faire face à un telle épidémie à quoi s'ajoute la fermeture de centres de traitement et de dispensaires généraux suite à la fuite du personnel soignant), l'impossibilité ou la résistance des population à se rendre dans des centres de soins où ils pourraient être diagnostiqués (l'absence de traitements n'incite pas les patient à se faire soigner dans des structures adaptées et beaucoup préfèrent mourir chez eux, peur de contracter Ebola dans les structures de soin ou d'isolement, peur de la stigmatisation et du rejet social dont beaucoup de familles ont été victimes, insuffisance et/ ou éloignement des structures de soins et de diagnostiques), zones d'ombres (certains villages ou régions ne font pas encore l'objet d'investigations poussées principalement en raison du manque de moyens).

Sources: OMS , France info

open