Actualités

  • 01/09/2015 : Brésil : paludisme dans les régions amazoniennes Brésil : paludisme dans les régions amazoniennes Dans l'état d'Amazonas, le Ministère de la Santé au Brésil a constaté cette année, une recrudescence de cas de paludisme. En effet, entre les mois de janvier et juillet de cette année, 40 259 cas ont été observés, dont 3 394 pour la ville de Manaus.Si l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré en 2012 que le risque de paludisme était "négligeable ou inexistant" dans la majeure partie du Brésil, il convient de continuer à prendre les mesures nécessaires pour éviter cette maladie dans les régions Amazoniennes.Les états les plus concernés s... Lire la suite
  • 27/08/2015 : République Démocratique du Congo : rougeole République Démocratique du Congo : rougeole Dans la province de Kantaga, dans le sud est de la République Démocratique du Congo, une épidémie de rougeole fait rage. En effet, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires, a déclaré 20 000 infections, dont 300 décès depuis janvier 2015 et ce, malgré la campagne de vaccination de 2011, durant laquelle Médecins Sans Frontières (MSF) avait contribué à vacciner 1,5 millions de personnes. Cette région très étendue de la République Démocratique du Congo, peut être considérée comme une zone endémique de rougeole; des épidémies y caus... Lire la suite
  • 25/08/2015 : Bali : pénurie de vaccins antirabique Bali : pénurie de vaccins antirabique A Bali, les autorités sanitaires régionales, ont déclaré un épuisement des stocks de vaccins antirabique. Cela s'explique par une recrudescence de la rage en 2015; face à une capacité de production de vaccins antirabique limitée. En effet, après une nette diminution de l'incidence de la rage ces dernières années à Bali, il semblerait qu'on assiste aujourd'hui à une inquiétante recrudescence. Entre janvier et fin juillet 2015, 18 000 cas de morsures de chien ont été enregistrées, 11 personnes n'ont pas pu être prises en charge à temps et sont décédées. Les autor... Lire la suite
  • 21/08/2015 : MERS-Cov : point épidémiologique MERS-Cov : point épidémiologique Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient - responsable à ce jour de 1368 infections diagnostiquées dont 490 décès - est une maladie liée à un nouveau virus (MERS-Cov) détecté pour la première fois en Arabie Saoudite en 2012. Ce germe fait parti d'une grande famille de virus provocant des maladies de gravité variable (du rhume au syndrome respiratoire aigu sévère communément appelé SRAS). Le MERS-Cov circule principalement dans la péninsule arabique, qui recense approximativement 85 % des personnes atteintes. Cependant, il n'y a pas a ce jour de transmission com... Lire la suite
  • 19/08/2015 : Ebola : point épidémiologique Ebola : point épidémiologique Seulement deux cas d'infection au virus Ebola ont été déclarés la dernière semaine de juillet : un en Guinée et un en Sierra Leone.Au Liberia, après la déclaration de la fin de l'épidémie par les autorités le 09/05/2015, une personne a été diagnostiquée positive, le 29/06/2015, post mortem. Cette personne avait été prise en charge pour le traitement d'un paludisme. Sur les deux-cent personnes-contact identifiées suites à ce cas, six personnes ont été diagnostiquées positives, dont deux sont décédés des suites de la maladie. Tous les cas potentiels au Liberia s... Lire la suite
  • 05/08/2015 : Certificats médicaux : repères juridiques Certificats médicaux : repères juridiques La quantité de médicaments délivrés en une seule fois est limitée à 4 semaines ou 30 jours. Mais dans le cas où le patient doit se rendre dans un pays où il rencontrera des difficultés pour obtenir son traitement, il existe une procédure dérogatoire permettant la délivrance des médicaments en une seule fois. La durée maximale de délivrance est de 6 mois ; cette durée est plus courte pour certains médicaments comme les anxiolytiques (12 semaines). Un avis favorable à cette délivrance doit être inscrit sur la prescription. Cette dérogation est subordonnée à l’obt... Lire la suite
  • 06/07/2015 : Consultations adoption - 2, 3 et 4 novembre 2015 Consultations adoption - 2, 3 et 4 novembre 2015 Le Professeur Jean-François Chicoine, pédiatre à l’université de Montréal, est directeur de la clinique d'Adoption et de Santé internationale du CHU Sainte-Justine de Montréal.Parce que le voyage d'adoption est un voyage spécifique, le Centre souhaite aussi vous accompagner pour ce voyage qui change votre vie notamment grâce à nos consultations spécialisées.Ainsi, le Professeur Jean-François Chicoine consultera de nouveau au Centre de vaccinations internationales Air France, par A.V.S. les 2, 3 et 4 novembre prochains avec la collaboration des mé... Lire la suite
  • 04/07/2015 : Paludisme en Afrique Paludisme en Afrique Le paludisme, transmis par les moustiques, représente un risque important et réel, tout au long de l'année, dans de nombreux pays du continent Africain. Cependant, la saison des pluies (de juin à décembre pour l'Afrique subsaharienne), majore considérablement ce risque.Les traitements préventifs devraient être prescrits pour tout voyage en Afrique, quelque soit la période de l'année, mais ils sont d'autant plus indispensables pendants ces mois pluvieux où les moustiques, dans certaines régions pullulent.Tout voyage en Afrique, doit de ce fait faire l'objet d'un... Lire la suite
  • 30/06/2015 : Protocole accéléré de l'encéphalite japonaise Protocole accéléré de l'encéphalite japonaise Les deux doses de vaccins nécessaires à la vaccination contre l'encéphalite japonaise pourront désormais être administrées, à une intervalle de 7 jours, pour les voyageurs de dernières minutes âgés de plus de 18 ans.En effet selon le laboratoire Novartis, il est préférable de respecter un délais minimum de 28 jours entre les deux vaccins, mais la vaccination à 7 jours d'intervalle permet une protection déjà très satisfaisante.L'encéphalite japonaise est une maladie transmise par les moustiques, dans les zones rurales d'Asie. Elle peut être mortel... Lire la suite
  • 29/06/2015 : Chikungunya au Mexique Chikungunya au Mexique L'épidémie de chikungunya ayant débuté en Amérique du Sud, et dans la zone Caraïbe l'année dernière, gagne du terrain en Amérique centrale. Ainsi, le Panama et le Honduras ont eux aussi déclarés des cas. Au Mexique, 10 états du Sud et Sud-Est sont touchés pour un total de 6 500 cas nationaux. L'Etat de loin le plus atteint est celui de Guerrero dans le Sud.La chikungunya est une maladie virale pouvant provoquer un syndrome grippal, puis des douleurs articulaires pouvant s’avérer chroniques sur plusieurs mois.Rappelons qu'il n'y a pas de traitemen... Lire la suite
open